Attention au monoxyde de carbone

Chaque année, en France, près de 4 000 personnes sont victimes d’une intoxication oxycarbonée et une centaine de personnes en décèdent.
Pendant l’hiver 2021-2022, 81 épisodes d’intoxication au CO ont été recensés en région Grand Est, exposant 282 personnes.

Pour rappel, le monoxyde de carbone est un gaz inodore, incolore et non irritant.  Il est donc indétectable sans appareil de mesure.
Les intoxications liées à ce gaz résultent le plus souvent d’un dysfonctionnement des appareils à combustion (chaudière au gaz, au fioul, au bois, chauffage d’appoint, poêle, cheminée…) et/ou défaut d’aération des locaux où ils sont utilisés.

Face à accidents le plus souvent évitables, un certain nombre de mesures de prévention doivent être adoptées et mises en pratique tout au long de l’hiver, que ce soit dans les habitations individuelles, les immeubles ou les espaces accueillant du public.

Pour éviter qu’une concentration importante de monoxyde de carbone ne s’accumule dans les locaux, des règles simples doivent être respectées :

  • Je fais vérifier chaque année mes installations (chaudières, cheminées, chauffe-eau, conduits d’aération, poêles), quel que soit le combustible utilisé,  par un professionnel qualifié.
  • J’aère mon logement 10 min tous les jours, même en hiver.
  • Je n’obstrue jamais les entrées et sorties d’air (grilles ou bouches d’aération) permettant à l’air de circuler.
  • Je n’utilise pas pour me chauffer, des appareils non destinés à cet usage (un chauffage d’appoint n’est pas destiné à chauffer en continu…).
  • Je respecte les consignes d’utilisation des appareils à combustion : ne jamais utiliser de façon prolongée des panneaux radiants à gaz ou des poêles à pétrole ; ne jamais utiliser une cuisinière, un brasero ou un barbecue comme chauffage de secours dans une pièce fermée.
  • Je fais remplacer les appareils anciens raccordés à des conduits de fumée par des appareils conformes à la réglementation en vigueur.
  • Je n’utilise pas les groupes électrogènes dans les espaces clos. 

     

    NUMÉROS D’URGENCE

    – 15, 18 ou 112 (114 pour les personnes malentendantes)
    – centre antipoison régional (Nancy) : 03 83 22 50 50