Les métiers de l’usinage ont la cote

Le GRETA CFA Lorraine Centre a organisé le 30 juin, conjointement avec Pôle Emploi, la Mission Locale du Lunévillois et le Conseil départemental, le TOUR INDUS’ à la découverte des métiers de l’usinage.

Objectif affiché ? Faire découvrir les métiers de l’usinage présents sur le territoire du Lunévillois, afin de favoriser notamment le recrutement de participants à la prochaine formation d’opérateurs en usinage (la formation CQPM Opérateur Régleur sur Machine à commande numérique aura lieu du 3 oct 2022 au 21 fév 2023).

Ce Tour Indus’ – avec visite des entreprises Hydro Leduc, SI2MB et du plateau technique d’usinage au lycée Boutet de Monvel – a remporté un franc succès : 13 recrutements directs (dont 8 jeunes intéressés par la formation CQPM).

Cliquez sur les images pour les agrandir

Journée culturelle franco-allemande

Ce lundi 27 juin, une délégation allemande de la ville jumelle de Schwetzingen s’est rendue à Lunéville pour une journée de travail et de découvertes.

Barbara Gilsdorf, référente à la culture, Lars Maurer, directeur du musée de Schwetzingen, et Joachim Kreisin, archiviste, ont rencontré leurs homologues lunévillois : Virginie Génot, adjointe à la Culture et au Patrimoine, Marie Viroux, conseillère municipale en charge du jumelage, Jean-Louis Janin Daviet, chargé de conservation à l’Hôtel abbatial, Caroline Loillier, responsable des Archives municipales, Hélène Vialet-Chabrand, agent du patrimoine, Grégory Denner et Marie-Lou Schaeffer, agents du service Fêtes et Manifestations, Thierry Franz, responsable du pôle musée au Château de Lunéville.

Après un workshop très sérieux établissant les projets communs pour les mois et années à venir, chacun a pu découvrir en exclusivité la toute nouvelle exposition de l’Hôtel abbatial sur la cavalerie, qui ouvrira ses portes au public à partir du 1er juillet.

Puis Thierry Franz a guidé les délégations à travers le Château et ses réserves  où de nombreux ‘trésors’ sont prêts à être dévoilés au grand jour !

Nos hôtes ont quitté Lunéville en fin de journée, ravis d’avoir pu découvrir tous ces éléments du patrimoine et d’avoir pu échanger sur des projets futurs (par ex, une exposition sur l’architecte lunévillois Nicolas Pigage, qui participa, entre autres, à la construction du théâtre du château de Schwetzingen).
A Lunéville, l’amitié franco-allemande est réelle et bien vivante.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Fin de session Courte Echelle

La semaine dernière ont eu lieu les goûters de fin de deuxième session “Courte échelle” dans les 4 écoles de la ville concernées par ce dispositif.

L’occasion de réunir parents, enseignants, directeurs d’école et représentants de la municipalité autour des enfants afin d’échanger sur les progrès réalisés par ces derniers durant cette session. Un diplôme, un livre et une BD de premières lectures leur ont été remis afin de les féliciter et de les encourager à poursuivre leurs efforts. 
 
Cette action portée par le Dispositif de Réussite Educative de la ville en partenariat avec l’Education Nationale est à destination des élèves du cycle 2 ( CP & CE1). Deux groupes de 5 enfants du niveau CP et 5 enfants du niveau CE1 sont constitués par l’équipe enseignante sur la première et deuxième partie de l’année scolaire. Ils sont alors accompagnés trois fois par semaine pendant 1h30 par une animatrice, essentiellement afin de consolider leurs compétences en lecture et en écriture afin d’atteindre le niveau attendu par le socle commun de connaissances. 
 
Encore félicitations à eux et à leurs animatrices!

Entretien des bornes enterrées

Une opération d’entretien va concerner les bornes enterrées de Lunéville. Installés depuis 2020 et en activité depuis 2021 , les conteneurs feront l’objet d’une opération d’entretien et de maintenance organisée par les services de la CCTLB et une société spécialisée.

Les bornes enterrées ont été installées, il y a maintenant 2 ans, afin de diminuer le nombre de points de dépôts des déchets et limiter les gestes d’incivilités. Sur l’ensemble de l’opération, plus de 300 bacs à roues ont été supprimés des trottoirs : un avantage esthétique non négligeable et un accès facilité à la voie publique. Chaque semaine, les bornes sont soulevées puis vidées par une trappe de fond. Utilisées chaque jour par environ 8 000 usagers, ces installations nécessitent un entretien régulier.

À partir du mardi 28 juin, un prestataire, mandaté par la CCTLB, va effectuer un entretien complet de ces 20 bornes. Cette prestation est complétée par des interventions régulières des agents VEOLIA, notamment sur le blocage des bornes par des sacs inadaptés à la collecte.

Les bornes enterrées seront immobilisées et inaccessibles pendant 2h approximativement.

Bornes concernées par cette intervention, entre le 28 juin et le 7 juillet : 

– Rue Messier
– Rue Buffon
– Rue du Petit Pré x2
– Rue de Tirlemont x2
– Rue des Capucines
– Rue Basset x2
– Rue du Capitaine Nicolas
– Rue du Maréchal Juin
– Rue Lemire
– Rue des Templiers
– Rue des Bosquets x2
– Rue Villebois Mareuil

Toutes les informations sont disponibles sur noustrions.fr ou sur Facebook Noustrions_lesambassadeurs

Cité Béatrice : réunion de quartier

Les élus de la Ville ont organisé une nouvelle réunion de quartier le 20 juin, près du gymnase Léo Lagrange.

Catherine Paillard, Maire de Lunéville, a présenté les projets et répondu avec ses adjoints aux questions des habitants venus en nombre.

PROJETS sur ce secteur
En 2022 : rénovation de la rue du Foyer familial, changement de l’éclairage public pour un système moins énergivore, pas d’arrêt d’éclairage la nuit.
En 2023 : rénovation rue Béatrice.
En 2024 : rénovation rue Baumont.
En 2025 : rénovation rue Jean Jaurès.

Réflexion en cours concernant la sécurisation des entrées et sorties de l’école René Haby.

En partenariat avec l’association FREDON, deux projets seront proposés : la création d’une piste d’apprentissage du vélo et aménagement de la place des Frères Heckler ainsi que la restructuration de l’accueil de jeux situé dans la cour de l’UDAF.

QUESTIONS

QUESTION 1
Pourquoi certaines rues ne sont pas refaites alors que d’autres sont rénovées plusieurs fois (ex : rue Foch) ?
Réponse : la réfection d’une rue = environ 20 ans de durée / 1 km de rue = 1 million / Objectif : rénover 3 kms par an

QUESTION 2
Lors du changement des candélabres sur l’angle de la rue Béatrice et avenue de la Libération, un panneau défense de stationner n’a pas été réinstallé.
Réponse : le service Voirie se rendra sur le site pour constat.

QUESTION 3
Sentier Bichat – Mme KANITZER demande un nettoyage du sentier plus régulier car il y a une multiplication des mauvaises herbes, des chardons et de nombreux déchets ; elle demande s’il serait envisageable de goudronner ce sentier.
Réponse : les services concernés se rendront sur place.

QUESTION 4
Dans la foulée des travaux de la rue du Foyer familial, est-il prévu l’enrobage des rues des Marronniers, des Tilleuls et des Acacias ?
Réponse : les allées transversales seront faites, peut-être en décalé, dans les meilleurs délais.

QUESTION 5
Madame BAZIN et Mme MITOUX, rue Suzanne Régnault Gousset, signalent que le terrain jouxtant les habitations n’est pas entretenu ; elles souhaitent savoir qui est chargé de l’entretien de celui-ci. Elles évoquent également l’absence d’entretien des bordures le long de la route. De plus, elles souhaiteraient une placette avec des arbres et des bancs.
Réponse : le terrain en question appartient à lOPH, il est en cours de rétrocession à la Ville. Les services se rendront sur place pour constater. Pas de projet actuellement.

QUESTION 6
Les trottoirs sont très hauts dans toute la ville et inaccessibles pour les PMR (personnes à mobilité réduite). L’accès à la gare est compliqué pour les personnes âgées ou PMR (passerelle / escaliers).
Réponse : la Ville prend en compte cette problématique dans tous les projets de rénovation ; tous les trottoirs rénovés sont accessibles aux PMR et aux poussettes.
Un travail mené en partenariat avec la SNCF depuis 2019 aboutira en 2023 par la création d’accès aux quais par ascenseurs.

QUESTION 7
Face au vieillissement de la population, la Ville a-t-elle des projets de résidences en cours ? Y aura-t-il quelque chose pour les personnes âgées ? (appartements en résidence trop petits – 33 m²)
Réponse : les résidences Ménil et Saint-Jacques appartiennent à la Ville ; la résidence Boffrand est propriété de l’OPH. La Ville réfléchit à d’autres offres possibles.

QUESTION  8
Il est signalé un problème de vitesse rue Baumont ; les trottoirs sont trop étroits et pas entretenus.
Réponse : une réflexion est engagée sur la mise en place d’un espace partagé. Pour l’entretien, les services se rendront sur place.

QUESTION 9
L’installation d’un miroir de sécurité à l’intersection des rues Bichat et Foch est-elle envisageable ?
Réponse : trop onéreux + dégradations régulières.

QUESTION 10
Demande d’installation d’une poubelle rue des Lilas
Réponse : la demande sera étudiée par les services techniques.

QUESTION 11
À qui revient l’entretien de l’aire de jeux de Sélestat 2 et du terrain de foot car il y a des manques ?
Réponse : À l’OPH. Frédéric Brégeard, adjoint délégué à la sécurité, à l’informatique et à l’habitat, transmettra ce retour aux services de l’OPH.

QUESTION 12
Dans le cadre de la réfection de la rue Béatrice, il est signalé que les maisons sont reliées en matière d’assainissement par l’arrière, sur le site Trailor. Comment cela se passera-t-il pour les travaux ?
Réponse : dans le cadre de la rénovation de l’assainissement, la CCTLB procèdera à la vérification et modification de tous les branchements.

QUESTION 13
Serait-il possible de modifier l’arrêté municipal concernant les nuisances sonores (tondeuses) afin d’y intégrer une pause méridienne du lundi au dimanche ?
Réponse : il est rappelé qu’il n’y a en effet pas de coupures en semaine (8h à 20h les jours ouvrables) mais bien les samedis et dimanches (9h à 12h et 15h à 19h le samedi, 10h à 12h les dimanches et jours fériés).

QUESTION 14
Pour lutter contre la vitesse, est-il possible d’envisager la mise en sens unique des rues du quartier (Jean Jaurès, Baumont, Béatrice…) ?
Réponse : cela est fortement déconseillé car la vitesse serait alors moins respectée.

QUESTION 15
Comment organiser une brocante dans le quartier, vers qui se diriger ?
Réponse : il suffit d’écrire un courrier à l’attention de Mme Le Maire et la Ville pourra apporter son aide dans la limite du possible (logistique, communication).

Cliquez sur les images pour les agrandir

Chaleur et registre des personnes vulnérables

En cas de canicule et fortes chaleurs, adoptez les bons réflexes !
N’hésitez pas à vous inscrire (ou à inscrire vos proches) sur le registre des personnes vulnérables.

En cas de fortes chaleurs, les mairies mettent en place une surveillance renforcée auprès des personnes les plus vulnérables (personnes âgées et/ou handicapées) qui sont isolées.

Pour permettre une intervention ciblée des services communaux, un registre existe pour inscrire vos proches en cas de besoin. Vous demandez votre inscription sur le registre nominatif des personnes vulnérables et le CCAS vous accompagnera régulièrement tout au long du risque.

Ensuite, si vous le souhaitez, les équipes du CCAS pourront vous orienter vers des services adaptés à vos besoins (téléalarme, portage de repas à domicile, aide-ménagère, service de soins infirmiers…).

Le CCAS utilise également ce registre pour contacter régulièrement les personnes vulnérables de Lunéville en cas de risques exceptionnels comme ce fut le cas lors de la crise sanitaire liée à la Covid-19.

Contact CCAS : 03 83 76 02 90
toutes les infos ici
Article ‘Lunéville & Vous’ #6 et bulletin inscription


Les recommandations en cas de vagues de chaleurs
tout savoir ici

Plateforme téléphonique d’information ‘canicule’
0800 06 66 66
(appel gratuit entre 9h et 19h)

Comme des poissons dans l’eau

Après 30 séances d’apprentissage, la dizaine de jeunes Lunévillois suivis à Aqualun’ dans le cadre du projet ‘natation pour tous’, porté par la Fondaction L’Equipe en partenariat avec la Ville de Lunéville, ont reçu le 15 juin leur livret pédagogique et diplôme.

Encadrés par Eric Bareth, dit Babar ou Papy Moustache, les enfants sont maintenant capables de bien nager et de s’amuser dans l’eau.

Théo Curin, le parrain de cette opération, a pu échanger avec eux en visioconférence. Il les a grandement félicités pour tous les progrès accomplis depuis septembre dernier.

Maintenant, Ben Rihame, Julien, Leila, Sinani, Mathilda, Liam, Sohan, Alizée, Mathéo, Sarah et Youmna vont pouvoir continuer à aligner les longueurs, en piscine… ou à la mer !

Cliquez sur les images pour les agrandir

La belle cour de la résidence St-Jacques

En centre ancien, à proximité de l’Hôtel de Ville, la résidence St-Jacques accueille, dans des appartements rénovés, une soixantaine de personnes : seniors autonomes, publics fragiles et jeunes en formation.

Après la rénovation complète de la salle de vie commune, les équipes oeuvrent, depuis 2019, à la mise en valeur de la cour intérieure.

Les agents du service Parcs, Jardins et Aménagement Paysager y ont installé des bacs potagers, qu’ils viennent régulièrement entretenir avec la participation de certains résidents. Une cabane à oiseaux et un récupérateur d’eau pluviale ont aussi pris place.

Le lycée Boutet de Monvel a été également sollicité. Des élèves de la section ferronnerie d’art ont ainsi réalisé un hibou en relief sur tôle découpée qui trône désormais en bonne place.
La section ébénisterie a elle réalisé un banc en palettes de récupération. Non loin, un élégant fauteuil en bois, confectionné par l’association ‘Jeunes et Cités’, permet aux résidents de profiter des lieux en toute décontraction.

La nouvelle cour a été inaugurée vendredi 10 juin, en présence de plusieurs élus, d’agents municipaux, de nombreux résidents et d’Alexis Claudel. Le proviseur du lycée Boutet de Monvel s’est félicité de cette coopération avec la résidence St-Jacques, la Ville de Lunéville et le CCAS.

Edith Bagard, adjointe déléguée aux Affaires sociales, a tenu à remercier l’ensemble des intervenants. Catherine Paillard, maire de Lunéville, a elle rappelé qu’après 2 ans de pandémie, il était bon de tisser des passerelles et “s’ouvrir aux autres” !

La cérémonie s’est clôt avec le service d’une délicieuse collation (réalisée en partie par les résidents à l’occasion de l’atelier cuisine du jour).

Cliquez sur les images pour les agrandir

Recrutement service civique

La Ville de Lunéville s’est engagée dans l’accueil de personnes volontaires, de 16 à 25 ans, dans le cadre du service civique créé par la loi n°2010-241 du 10 mars 2010.

Dans ce cadre, elle recrute 3 volontaires pour la mission suivante :
ACCOMPAGNATEUR EDUCATIF : à compter du 1er sept 2022 : 3 postes, durée 6 mois, 24h/semaine

Descriptif de la mission :

– favoriser le développement d’activités éducatives dans les écoles primaires : aide apportée aux enseignants en fonction des besoins (aide auprès d’un élève ou groupe d’élève dans la réalisation d’une activité culturelle, artistique, sportive…, lutte contre la violence,…).

– apporter une médiation dans les restaurants scolaires : face aux incivilités et conflits, les volontaires interviendront afin de favoriser l’apprentissage du “vivre ensemble”,

– apporter une aide éducative dans le cadre des activités périscolaires et extrascolaires : accompagnement d’enfants handicapés, hyperactifs ou violents et sensibilisation des enfants à des thèmes particuliers afin d’encourager chaque enfant à appréhender les notions de “vivre ensemble”.

Pour postuler, par courrier, merci d’écrire à l’adresse suivante :
Madame le Maire de Lunéville
Ville de Lunéville
2 place Saint-Rémy
B.P. 90221 
54301 LUNEVILLE CEDEX

ou, par mail, à enfance@mairie-luneville.fr

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter le service des Affaires Scolaires au 03.83.76.23.11.

Réunion publique Edmond Braux

Lundi 23 mai, la Ville a organisé une réunion publique pour les habitants du quartier Edmond Braux. A l’espace de proximité, Catherine Paillard et de nombreux adjoints ont pu échanger avec les habitants venus en nombre.

Madame le Maire a tout d’abord présenté les projets futurs
en 2022 : végétalisation de la cour d’école Jules Ferry ; engazonnage de la place devant l’école Capitaine Nicolas (massif et arbres) ; désacralisation de l’église St-Maur (un dernier office se tiendra le 18 juin à 18h ; un musée de la Faïence doit ouvrir ses portes courant 2023) ;
en 2024-25 : réhabilitation de la rue de Viller (des rencontres seront organisées avec les riverains) ; rénovation de la rue Cosson en vue de la création du futur réseau de chaleur.

Ensuite, les habitants ont pu questionner les élus sur les différentes problématiques rencontrées dans le quartier :
terrain attenant au city-stade : il n’est plus vraiment utilisé pour jouer au foot car c’est devenu un ‘crottoir’ à chien ; de plus, lorsqu’il est utilisé, cela provoque souvent des soucis de voisinage.
Par rapport aux déjections canines, Frédéric Brégeard, adjoint délégué à la sécurité, a rappelé à l’auditoire qu’on ne pouvait sanctionner par le biais de la vidéoprotection (non autorisé par M. le Préfet) ; il demandera à la police municipale de passer plus souvent ; les agents pourront demander aux propriétaires de chiens de présenter un canisac ou sac plastique ; si ces derniers ne disposent pas de sac, ils seront verbalisés

vitesse excessive souvent constatée dans le quartier (ex : rue de la Meurthe, avenue de Gerbéviller)
Concernant la vitesse, F. Brégeard a insisté sur la sécurisation de certains lieux (ex : sortie parking Colruyt) mais certains automobilistes ont conservé leurs mauvaises habitudes.
Un radar pédagogique a été installé à titre préventif. Du 9 mars au 5 mai :
/ -30 km/h : 3 965 passages
/ 30 à 40 km/h : 40 789
/ 41 à 50 km/h : 64 670
/ 51 à 60 km/h : 7 859
/ 61 à 70 km/h : 622
/ +70 km/h : 105
soit un respect de la vitesse dans 90% des cas, mais il y a encore des personnes indélicates. D’ici quelques jours, des contrôles de police seront mis en place.
Des habitants demandent s’il est possible de mettre en place des ralentisseurs avenue de Gerbéviller ou un système de chicane rue de la Meurthe (comme près du Réservoir).

Autres points abordés
station de lavage (problèmes de stationnement et nuisances en tout genre comme incendies ou fuites de gaz)
rue St-Maur (de nombreuses voitures garées sur les trottoirs, empêchant le passage des poussettes)
rue Jameray Duval (les riverains aimeraient des places de stationnement supplémentaires ; les services techniques sont venus constater, il y aura une réponse prochainement ; le problème du passage d’un bus doit être réglé : interdiction aux véhicules de + de 3,5 T dans un sens mais pas dans l’autre)
aire de jeux (les jeux à E. Braux sont en mauvais état comparés à l’espace de jeux des quartiers Niederbronn, l’OPH de Lunéville à Baccarat prend note)
demande de travaux divers (les habitants déplorent la complexité des demandes car le secteur est classé ; ils pourront échanger avec les élus concernés après la réunion)
ordures ménagères (grosse problématique mais compétence communautaire ; Mme le Maire rappelle quand même le travail considérable des agents municipaux du service Voirie qui récoltent chaque mois près de 20 tonnes de déchets dans les rues et espaces verts).

A l’issue de cette réunion publique, les habitants étaient invités à partager le verre de l’amitié. L’occasion de poursuivre les échanges en toute décontraction.

Cliquez sur les images pour les agrandir