Apprentis NAGEURS : Théo CURIN se mouille !

On ne présente plus Théo Curin. Ambassadeur de la Ville de Lunéville, le nageur handisport est multiple champion de France (sur 50, 100 et 200 m nage libre). 4e aux Jeux paralympiques 2016 de Rio, médaillé d’argent et de bronze aux championnats du monde (Mexico 2017 et Londres 2019), le jeune sportif et mannequin de 20 ans est devenu le parrain du Fondaction du journal L’Equipe. A ce titre, il va accompagner cette saison 15 jeunes lunévillois qui ne savent pas nager !

Ils s’appellent Lorenzo, Alizée, Leyana, Sinani ou Julien. Ils ont entre 8 et 10 ans, sont suivis par le Dispositif de Réussite Educative (DRE) et bénéficient, depuis le 30 septembre, de séances dédiées dans les bassins d’Aqualun’. Objectif premier : l’apprentissage de la natation. Pour ce faire, 30 séances sont programmées tous les mercredis matin (hors vacances scolaires).
Les jeunes participants, véhiculés par des agents de la Ville depuis leur quartier respectif, sont encadrés par les maîtres-nageurs du centre aqualudique, le Fondaction L’Equipe prenant à sa charge le coût de la mise à disposition de la ligne d’eau et des encadrants. L’enseigne de sport Décathlon a fourni de son côté les équipements nécessaires à la pratique de la natation (maillot de bain, lunettes, bonnet, palmes, planche, peignoir…).

Théo Curin qui doit participer, en fonction de ses disponibilités, à plusieurs séances au cours de l’année, était ‘sur le pont’ le 30 septembre.
« Je suis ravi de cette initiative et remercie les enfants d’avoir joué le jeu lors de cette première mise à l’eau. J’ai pris beaucoup de plaisir à être là avec vous, d’autant que c’est ici que j’ai moi-même appris à nager. »

« L’eau n’était pas mon élément »
Outre la maîtrise de la natation – 1 élève sur 2 entrant au collège ne sait pas nager – cette opération vise à favoriser l’émancipation des jeunes (en complément des dispositifs extrascolaires déjà existants) et à lutter contre les discriminations et éventuels préjugés. Elle permet aussi de partager bien des valeurs, comme l’ont notamment rappelé Mme le Maire Catherine Paillard et le président de la CCTLB Bruno Minutiello : le dépassement de soi, le respect, l’exigence, la solidarité. Sans oublier la confiance en soi ! Comme le répète souvent Théo, « l’eau n’était pas mon élément. » Mais le cadet de la délégation française aux JO de Rio n’a rien voulu lâcher. « Quand Philippe Croizon, athlète quadri-amputé comme moi, m’invite à le rejoindre dans l’eau, j’y vais mais je ressors rapidement. Je ne suis pas fier de moi et ne veux pas rester sur un échec. » Théo rejoint donc rapidement le club handisport de Lunéville pour apprendre à mieux nager. Il enchaîne les séances d’entrainement, les compétitions et finit par taper dans l’œil du pôle France handisport de Vichy, qu’il intègre en 2012. Le début d’un nouveau départ pour lui !

Pour les 15 jeunes lunévillois qui vont maintenant apprivoiser un nouvel environnement et aligner les longueurs jusqu’en juin prochain, c’est le début aussi d’une nouvelle aventure. Qui doit leur ouvrir les portes de nouvelles pratiques et leur permettre d’évoluer à l’avenir… comme des poissons dans l’eau !